twitter facebook francais anglais espagnol

Français

English

Espanol

L'ÉQUIPE

LE CONCEPT

CONTACT

logohaut
concept

La course aura lieu au Mexique, Etat de Chihuahua, dans la zone des canyons “Cañon del Cobre”, faisant partie de la chaine de montagnes “Sierra Madre Occidental”, la sierra Tarahumara, au milieu des populations indigènes Tarahumaras, nom traduit en espagnol de la communauté indigène locale, les coureurs Rarámuri.

C’est la troisième édition de l’« Ultra Run Rarámuri » qui se déroulera du 21 au 30 avril 2018 et réunira environ 30 coureurs de différents pays.

Les coureurs disposeront de 96h maximum, soit 4 jours, pour effectuer la distance d’environ 200 km en non-stop de jour et de nuit en semi autonomie.

Cela veut dire que chaque coureur sera maître de son temps tout au long de son cheminement avec, tous les 20 / 30 km, des points de contrôle, CP, où il pourra se ravitailler en eau et en nourriture d’appoint et se reposer.

Sur tout le parcours, une assistance et un contrôle seront effectués au moyen de 4x4 avec la présence d’une équipe médicale.

Les premiers feront la distance en un peu plus de 24h et ne dormiront pratiquement pas !

Mais, peu importe la place, sur ces distances le challenge c’est de terminer la course.

Paradoxalement, on termine mieux ce type de course qu’on ne la débute : il faut en effet plusieurs heures pour que le corps accepte le message que lui donne la tête – Sur ces distances on court avec sa tête : c’est l’école de la volonté.

C’est aussi une quête quasi mystique, beaucoup disent qu’ils ressortent grandis de ces expériences où ils ont appris à mieux se connaître, à dépasser des limites qu’ils croyaient infranchissables.

C’est aussi une parenthèse dans la vie où les relations humaines deviennent plus faciles.

Jean-François se souvient encore, lors de cette extraordinaire traversée du désert de sable au beau milieu du Ténéré, d’avoir conversé des nuits entières tout en marchant avec un coureur, compagnon de galère, chacun racontant sa vie, ses expériences, ses aspirations en toute sincérité – plus de barrières ni sociales ni psychologiques !

L’effort au milieu de la nature immense et parfois hostile, fait tomber les masques.

La course ne s’adresse pas nécessairement à des sportifs de haut niveau, mais plutôt à des baroudeurs endurants (hommes et femmes) à la recherche d’émotions fortes, la priorité étant donnée à l’esprit d’aventure.

La course est ouverte aux coureurs Rarámuri, lesquels apprécieront de se mesurer à d’autres coureurs, certes sur leur territoire qu’ils ont l’habitude d’arpenter en courant, mais là sur une distance beaucoup plus longue et en non-stop de jour et de nuit…

En dialecte indigène, Rarámuri signifie « le pied léger ou le pied coureur ». 

Quel challenge !

Le parcours sera très varié alternant trail, montées et descentes, franchissement de ponts et de rivières, course à travers les canyons et ascension de la montagne aride.

Un parcours de " pure trail " sur sentiers escarpés sera privilégié pour le début de la course.

Ensuite, les coureurs seront suivis par les véhicules d’assistance pour pouvoir assurer leur sécurité, surtout la nuit où ils devront courir munis d’une lampe frontale et d’une torche.

Le départ et l’arrivée auront lieu au village de Divisadero, lieu choisi pour la remise des trophées, au milieu des Rarámuri.

La course pourra être rendue difficile compte tenu des conditions climatiques et du dénivelé…

Mais, quelle aventure !